Réponse de la bergère au cerbère.

Communiqué envoyé à la presse suite à l’intervention de Paul-Olivier Delannois dans la DH (à lire ici).

Comme d’habitude, force m’est de constater que Paul-Olivier Delannois mélange tout au cours de sa diatribe nauséabonde: attaques personnelles et arguments de fond, Jean-Luc Crucke et Véronique Durenne, dossier IDETA et Salle de concert, etc.

Je voudrais mettre les choses au clair.

1) Concernant la salle de concert, il n’a jamais été question de remettre en cause la légitime (mais néanmoins contestée !) décision de POD de ne pas ouvrir Tournai Expo à des manifestations musicales comme il y en a eu par le passé, puisque c’est de ça qu’il s’agit.

C’est en députée que j’interrogeais la Ministre Milquet sur la probabilité de voir un jour une grande salle de concert en Wallonie Picarde, en l’occurrence à Tournai, ce qui serait bon pour l’ensemble des acteurs culturels et si Monsieur Delannois avait eu la décence de lire ma question parlementaire, il aurait compris que je défendais les intérêts de la Wallonie Picarde et donc de Tournai. Pour rappel je déplorais que « la Wallonie picarde était souvent oubliée. Tournai étant la première ville de la Wallonie picarde, il serait intéressant qu’elle dispose d’infrastructures, parmi lesquelles une salle de concerts digne de ce nom. »

2) J’ai effectivement voté en faveur du projet de Show Lazer de Tournai, face à l’urgence brandie par la ville pour assurer aux tournaisiens des animations de fin d’année.  Nous pensions effectivement que ce projet était bon et que, face à l’absence de festivités prévues et au risque de perdre toute l’enveloppe résultant d’un blocage, c’était la meilleure chose à faire.

3) Quant à ma profession de pharmacienne, elle me sert particulièrement bien aujourd’hui lorsqu’il s’agit de réaliser de savants équilibres politiques !